Tables virtuelles et sous-tables

Si la base de données est une base de données relationnelle (language SQL), notre solution Isidore vous permettra de virtualiser des tables ayant les mêmes fonctionnalités qu’une table. Cela permet aux utilisateurs expérimentés de garder le contrôle total sur leur base de données. Vous pourrez ainsi créer des relations dans votre base entre des tables et des sous-tables, et créer de nouveaux types de worklow.

Un exemple de sous-table:

Prenons la table personne (civilité, nom, prénom, âge); nous pouvons très facilement depuis Isidore générer trois sous-tables (homme, femme, mademoiselle en utilisant le champ civilité) ou encore les tables (jeune, adulte, senior en utilisant le champ âge). Une fois ces sous-tables définies, vous pouvez créer de nouvelles relations et générer une application sur mesure en fonction de vos problématiques métiers.

Gestion des tables et sous-tables

Avec Isidore vous pouvez directement travailler avec des sous-tables comme avec des tables. La sous-table est comme une « vue » dans les bases de données, à la grande différence que vous pouvez directement faire des relations avec celles-ci, mais aussi ajouter des enregistrements qui seront directement intégrés dans la table parente.

Multiplication des workflows

La notion de sous-table vous permet de multiplier vos workflows sans contraindre votre base de données: vous pouvez créer des relations non plus sur des tables (impossible car ne correspondrait pas à la réalité), mais directement à vos sous-tables. Vous n’avez plus besoins d’ajouter des clés primaires dans la table, Isidore vous permet de les contraindre !